Test Le Radian de Parkzone (construction reglages et 1er vol)

Voici mon test du radian de Park Zone:

Rappel de la méthode de Test MilleniumRc :
La part 1 du test porte sur la construction du modèle en suivant scrupuleusement les indications du fabricant. Si je remarque une aberration dans l’assemblage ou un une erreur manifeste, j’effectue les modifs indispensables qui vous sont alors signifiées dans l’article.
La part 2 porte sur les premiers essais en vol, sur l’eau, les rigolos diront sous l’eau ou sous terre… dans les conditions météo du moment. je publierai un tableau de synthèse point positifs, points négatifs à l’issue des premiers vols et des premières impressions.
La part 3 est rédigée bien plus tard quand le modèle a évolué dans différentes conditions météo, est passé dans plusieurs mains et a volé une vingtaine d’heures. On vous fera remonter notre expérience terrain. J’en profiterai pour vous faire part de toutes les modifications visant à fiabiliser -si besoin était- le modèle.  Cette dernière partie  présentera un tableau de synthèse mis à jour.


Tu branches, tu voles !

Dans notre methodo de test, la part 1 devait vous présenter la construction, les réglages…. Pour aujourd’hui, cela va être simple. Il faut seulement ouvrir la boite et « assembler » l’oiseau, charger la batterie lipo 3S 1300ma et l’installer dans la partie arrière du cockpit.  Montre en main 5 minutes  ? Tout est prêt, le Radian est un 2 axes, de 2 m et 750 gr prêt à voler (a comparer à un Elektro junior de 980gr). C’est un planeur au dièdre elliptique en polystyrène. Ce n’est pas du solidpor , de l’arcel ou de l’elapor , c’est vraiment très proche du polystyrène expansé. Un peu cassant mais de densité très faible (15 kg.m3 ?). l’empennage s’enfile dans la fente prévue, il est en depron plastifié et possède un volet qu’il ne reste qu’a relier à la tringlerie déjà installée. Attention, veillez a le sécuriser avec un morceau de ruban adhésif, par exemple, il se déplace assez facilement et modifie le neutre. Les ailes s’enfilent sur un tube carbone faisant office de clé/longeron. Elles s’emboîtent entres elles et se bloquent par élasticité de la matière.

l’empennage depron « plastifié » est rigidifié par un jonc carbone
on glisse simplement le stab dans le fuselage et on sécurise au ruban adhésif (important)

Le fuselage a deja son moteur bruschless installé avec hélice repliable, son contrôleur 30A avec Bec, son lipo 3S. J’ai mesuré 150w et 15A en début de décharge.

Il est deja centré, les servos sont installés, les tringleries réglées.

radio installée en usine…

Bizarre, bizarre

J’ai un sentiment un peu bizarre face à ce modèle. Cela ressemble à un jouet par sa facilité de montage et de mise en oeuvre, pourtant l’équipement est actuel et sérieux (lipo, brushless, servos) et les dimensions respectables sortent du domaine du jouet. Le Radian a été conçu pour des clients désireux de piloter immédiatement. Pas pour des modélistes qui pratiquent deja, ou qui souhaitent, construire, améliorer, comprendre un peu la mécanique de l’objet…Est ce vraiment encore de l’aéromodelisme ? Oui dans les qualités de vol et l’équipement proposé, non si on considère la discipline dans son ensemble (conception, construction, réglages, pilotage)

Ici on est dans le pilotage exclusivement, le plaisir  immédiat du vol. C’est un produit de loisir pur sans complication, pilotable immédiatement. Trop facile ?

oui mais,

On ne peut pas débuter le pilotage seul avec le Radian sous peine de le casser en quelques secondes comme tout modèle réduit…. Il n’y a pas de mystère, il faudra bien passer  par un minimum ( et ici c’est vraiment minime) de simulateur, par l’écolage en club ou s’adjoindre l’aide d’un modéliste experimenté qui vous consacrera un peu de temps aux premières mises en altitudes et atterrissages.

Meme si la notice, en Français, apporte beaucoup d’informations basiques. Le risque est grand lors des premiers décollages et atterrissages. A moins d’avoir de la chance ? et surtout des conditions météo idéales.

Et cela vole comment  ce jouet (?), ce modèle, enfin ce planeur ?

Rien a régler, rien à vérifier, on lance moteur à mi-gaz….  par un jour sans vent, le Radian s’est élevé assez majestueusement, il faut le dire, sous une pente de 30° sans faiblir. Plein Gaz, on atteint 60° sans difficulté.  La prise d’altitude est rapide, à 100m on coupe, l’hélice se replie parfaitement et on entame la descente. Et bien cela plane bien, l’allure est élégante, le dièdre elliptique y est pour beaucoup. Le Radian plane gentiment, le taux de chute est faible meilleur que le Rookie, équivalent à l’Elektro Junior. Le dièdre auto-stabilise le modèle  sur l’axe de roulis. Il vole tout seul, a tel point qu’avec un peu de trim sur la dérive, vous pouvez poser l’émetteur par terre, le Radian spirale gentiment en descendant , vous ajoutez 25% de gaz et le taux de chute zerote . Le Radian est souverain, impassible.

Je tente un looping sans difficulté, une vrille qui est, en fait une spirale engagée et molle… mais on atteint les limites de l’oiseau, le dièdre devient important et la fragilité de la structure peut inquiéter . Cela nécessite une ressource en douceur, zen. On restera a un vol « pepere ». Mais c’est bien ce que l’on demande à un planeur de début.

Le décrochage face au vent est pratiquement inexistant, une legere et lente abattée.

Il pardonne beaucoup, le planeur est autostable, lent, a peu d’inertie, il suffit de lâcher les manches et il revient gentiment, calmement à son allure de vol.

J’estime sa vitesse de vol en plané horizontal à 30 kmh et le posé à 10 ! Meme après un piqué vertical réalisé avec précaution, on doit atteindre les 60 kmh …

Avec un lipo de 1300ma et un temps calme sans ascendances vous pouvez espérer 30 minutes de vol aisément.

Etonnant.

Synthese provisoire :

Plus facile, c’est pas possible !

Ce motoplaneur est conçu pour les premiers pas dans le domaine du pilotage ou la sieste durant le vol…. Pour progresseer, vous devrez alors passer à L’elektro Junior en 3 axes ou un Elektro Trainer par exemple. Le Radian est plus facile (par temps calme), plus lent que le Rookie ou l’Easystar mais moins homogène par temps agité. Il a le grand avantage d’être opérationnel immédiatement. Vous l’achetez à 14h et vous decollez à 14h15 !

Fonctionnel vous dis-je.

Points +

  • Facilité de transport, tout rentre dans la boite
  • c’est efficace et fonctionnel.
  • vraiment prêt à voler !
  • poids, charge alaire faible
  • motorisation adaptée et économique
  • performances aérodynamiques convaincantes
  • très élégant en vol
  • pilotage reposant pour un pilote dégrossi !
  • facilité exceptionnelle de pilotage, idéal pour l’apprentissage du pilotage 2 axes
tout peut etre dans la boite, modele, chargeur, radio

Points –

  • solidité générale en vol comme aux impacts de la matière utilisée ?
  • qualité (durabilité) de certains accessoires,  (hélice souple, couvercle plastique, autocollants) ?
  • nécessite une météo clémente..
  • domaine de vol assez limité
la deco d’origine plisse rapidement,  à décoller et à remplacer si besoin

On va tacher d’approfondir le test, rendez vous pour la Part 3 « retour d’expérience » dans quelques semaines, histoire de vérifier le vieillissement de l’oiseau et son comportement par différentes météo.

Bons vols

MD

mise à jour Juin 2010

Tous droits réservés, textes et photos, duplication interdite sans autorisation écrite de l’auteur

Publicités
Comments
2 Responses to “Test Le Radian de Parkzone (construction reglages et 1er vol)”
  1. chrisophe dit :

    bon travail, je lorgnes sur cette appareil depuis quelques temps. Je suis un super débutant en radiomodélisme avion et j’ai commencé avec un petit funtic autoplaneur avec moteur dorsal c’est plus un jouet à utiliser par temps calmes amis j’ai au moins entre 60 et 80 vols à mon actif. le radian apparaissait un bon compromis avant le trois voies.

    • dbs911 dit :

      bonjour
      le radian est vraiment un appareil facile. Il est solide et reellement pret a voler des sa sortie de boite. Il faudra passer tres vite, ensuite, a plus polyvalent comme l’elektro junior graupner. Bons vols

%d blogueurs aiment cette page :