3D buster Telink part 2 et 3 (essais en vol longue durée)

DSCF7727
Essais en vol

L’appareil est réglé aux débattements max, c’est a dire au minimum +/-45°… c’est là ou on voit les servos au boulot…et leur qualité

Centrage selon notice.

Config :

Le mien est surmotorisé, 300w en pointe sont très suffisants soit un moteur de 60-70gr avec un kv de 1000 et un accu 3s 1200 pour gagner un peu de poids (attention accu à avancer au maximum à l’avant). Pour plus de détails voir l’article 3D buster part 1 sur ce site.

Décollage

Mise de gaz, le 3d buster est capable de décoller en 2m voire moins.. les chevaux sont là.

Coté figures

On est plus proche d’un indoor 3D que d’un F3A. Toutes les figures passent aisément, le taux de roulis est important, (3 tonneaux/s). Le tonneau demande aucune réaction au vu du taux de roulis, pas le temps ! c’est un indoor 3d capable de voler par vent soutenu et régulier. La vitesse de vol max est faible 50kmh, mais le la traction impressionnante, les figures verticales se réalisent dans un volume extrêmement réduit, la taille d’un terrain de basket. Il n’y a pas de limite coté modèle, seules restrictions :  votre niveau de pilotage.

Apres 100 vols réalisés en extérieur, je commence à mieux cerner l’oiseau. Il préfère bien sur l’absence de vent mais un zephir laminaire est très fun, par exemple, on peut ainsi avec enchainer les tonneaux sur place avec une pente de 45° face au vent. Pour des figures propres on préférera bien sur des débattements réduits et une absence de vent.

Les boucles  : droite ou inversées peuvent se réaliser en 2m de diamètre en snap flap,

Les tonneaux rapides : c’est une formalité, par contre lors de tonneaux enchainés, l’inertie importante en roulis fait que c’est pas toujours simple de les arrêter ou l’on souhaite

Tonneaux lents : nécessitent très peu de correction à la profondeur en phase dos, pour le reste, on touche pas a la dérive..

Tonneaux à facettes/ vol tranche : un peu de correction dérive pour le dernier 1/4, par contre la tranche  nécessite de la correction à la profondeur et une vrai mayonnaise au manches pb de géométrie ? Faire une tranche propre est un vrai défi, pour moi, avec ce modèle.

Renversement : ultra facile au vu de la surface de l’appendice

Vrille : facile et s’arrête immédiatement

Déclenchés : peuvent être très violents tant en positif qu’en négatif et au vu de la masse et la motorisation du modèle vous pouvez les tenter à 1m du sol..

J’ai oublié quelque chose ?

àh oui ! il plane comme une pierre, biplan et trainée afférente oblige, une finesse de 2 ou 3 est bien le maximum donc comptez pas revenir de loin quand l’accu arrive en fin de décharge…

Vieillissement du modele

L’atterrissage sur l’herbe rase est conseillée ou sinon procédez a un atterrissage vertical (et horizontal de préférence !) limite décrochage pour l’herbe haute. Le roulage est aisé sur asphalte mais les pantalons de roues en mousse sont fragiles. Pour le reste, rien n’a bougé , un crash sur le nez après une figure « n’importe quoi » a provoqué un décollage de la cabane avec un petit arrachement d’epp, mais rien de grave au vu du choc, je craignais bien pire.

Prévoyez un patin de queue en cap pour limier l’usure de la mousse au frottements.

patin ou roulette de queue pour proteger la derive

patin ou roulette de queue pour proteger la derive

Pour qui le 3D buster ?

 En Outdoor, un débutant familier d’un progress ou tout 3d indoor mousse pourra aborder ce modèle, réduisez alors les débattements (+/- 30°max pour toutes les gouvernes).  
Et pour tous les pilotes attirés par l’acro 3D petit volume a petit prix et  spectaculaire !
http://www.dailymotion.com/video/xrsg8w_3d-buster-telink-part-2_sport

Synthèse 3D Buster

Points +

  • fabrication Européenne
  • originalité du modèle, on est très loin du gemini mpx
  • epp… pour des contacts terrestres sans trop de risques
  • prix raisonnable, plus cher que du chinois, c’est sur mais la créativité a un cout
  • durabilité
  • qualités de vols 3d
  • facilité de pilotage, il pardonne beaucoup
  • qui sont ses concurrents ?

Points –

  • le calage des ailes approximatif, il manque des gabarits rigides pour le montage et le respect des incidences
  • demande un peu de concentration pour le montage, c’est pas du RTF, cela prends un peu de temps
  • manque de souplesse du train, il faudrait réduire le diamètre de la cap. trop d’efforts sur la cellule a l’attero
  • la tranche ? si vous avez un truc contactez moi
  • l’encombrement dans la voiture, rien n’est démontable, maman reste à la maison ou bébé ?

bons vols très mouvementés, il peut le faire.. et vous ?

MD

mise à jour 10/01/2013

Tous droits réservés, textes et photos, duplication interdite sans autorisation écrite de l’auteur.

No commercial use or publication (e.g. on other www or ftp sites, print media) without the written consent from the author.

Rappel de la méthode de Test MD

La part 1 du test porte sur la construction du modèle en suivant scrupuleusement les indications du fabricant. Si je remarque une aberration dans l’assemblage ou un une erreur manifeste, j’effectue les modifs indispensables qui vous sont alors signifiées dans l’article.

La part 2 porte sur les premiers essais en vol, sur l’eau, les rigolos diront sous l’eau ou sous terre… dans les conditions météo du moment. je publierai un tableau de synthèse point positifs, points négatifs à l’issue des premiers vols et des premières impressions.

La part 3 est rédigée bien plus tard quand le modèle a évolué dans différentes conditions météo, est passé dans plusieurs mains et a volé une vingtaine d’heures. On vous fera remonter notre expérience terrain. J’en profiterai pour vous faire part de toutes les modifications visant à fiabiliser -si besoin était-le modèle.  Cette dernière partie  présentera un tableau de synthèse mis à jour.

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :