Crack Pitts rc factory (construction part 1)

DSCF9280

intro

Un petit biplan epp 3d pour indoor au programme, après le buster 3d de telink voici le crack pitts de rc factory, plus petit, plus léger, moins cher mais aussi spectaculaire, voila pour les promesses…

 In the box

de la mousse de toutes epaisseurs !, du 3, 5, 8mm en epp

de la mousse de toutes épaisseurs !, du 3, 5, 8 et 10mm en epp

un sachet d'accessoires ultra complet

un sachet d’accessoires ultra complet

une seule deco dispo

une seule deco dispo

C’est un vrai kit pas un artf, il y a pas mal de travail d’assemblage, les ajustages sont parfaits et astucieux (usinage cn). Il y a tout dans ce kit, pièces en epp découpées et sérigraphiées, charnieres usinées dans la masse, accastillage complet, joncs carbone mais aussi des longerons bois ou des renforts de cabane en peuplier. La notice est uniquement illustrée + un texte en anglais commentant image par image le montage. Les traductions ont pas couté cher. On notera des petites pièces usinées ans l’epoxy ou en ctp. J’ai été époustouflé par la qualité des usinages dans l’epp, on est très loin de Donuts et même au dessus de Telink. Il suffit de voir les usinage des fentes de positionnement des guides de tringleries, des trous non débouchant de 1 x 2mm sur 3mm de profondeur… je n’ai jamais vu cela ! (Mais quelle fraise utilisent t’ils ?)

C’est un kit exceptionnel dans la réalisation, les astuces et je dirais même l’élégance de la conception technique. On est a des années lumières des mousses chinoises (guan li , fms etc) La conception est bien due a des modélistes qualifiés mais aussi des « mécaniciens » experts de la cn.

Bravo

Montage

Outillage nécessaire : lame de scie a métaux, épingles, élastiques, cutter, cyano très fluide (5 centistokes) et médium (voir magasin Millenium), accélérateur BSI, Uhu Por ou colle contact pour EPP, epoxy 30 minutes (Lidl), cutter a lame neuve et secret de fabrication, bicarbonate de soude..pas pour les dents mais pour combler les joints de cyano et accélérer la prise !!!

Pour faire efficace, je vais vous commenter les dessins de la notice Rc Factory image par image et y apporter des précisions si besoin.

En premier lieu il faut regrouper l’équipement radio, car il va être monté au fur et a mesure des collages de pièce. On ne peut pas monter le modèle et ensuite installer les servos..

donc :

Equipement du crack pitts

SACHANT  que la masse doit être la plus faible possible et la puissance suffisante pour un vol 3D, il va falloir faire des choix.

Sachant que je privilégie la qualité et le rendement, je préfère rouler en Mercedes qu’en XXXXX surtout en cas de rencontre inopinée avec un arbre qui traverserait la route, j’ai donc choisi et monté pour les premiers vols :

  • moteur type 2204 20gr kv de 1600
  • Hélice 8×4,3 gws la bien connue
  • ESC castle creations 10A
  • servos, ah les servos… des bms306 bb pour la dérive et profondeur, ils sont un peu lents mais précis, un futaba numérique 3154 pour les 4 ailerons servo remarquable, rapide et précis. je regrette de ne pas en avoir mis sur la derive et profondeur.
  • On peut aussi utiliser 3 servos futaba 3114
  • l’accu 2s 450 ou 600mah de qualité, car contrairement a un indoor type progress, la masse et la trainée sont là et le moteur très sollicités
Et pour la radio, une mx12 hott, et ses récepteurs 2gr (il faut juste recabler les servos aux prises uni avec les micro prises)
Pensez a régler au neutre vos servos et a les équiper des plus grands palonniers possibles. Le kit contient des extension en ctp. je n’ai utilisé que celle du servo d’aileron. Montez là des a présent. Un fois les servos installés on ne peut plus accéder aux vis des palonniers sans charcutage..
collage rallonge ctp sur palonnier d'origine, avec gaine thermo et infiltration de colle cyano

collage rallonge ctp sur palonnier d’origine, avec gaine thermo , jonc de centrage et infiltration de colle cyano

les palonniers des servos de derive et profondeur deviennent indemontables car pris dans l'epaisseur du fuselage

les palonniers des servos de dérive et profondeur deviennent indémontables car pris dans l’épaisseur du fuselage

Construction

Je vous propose de commenter les dessins de la documentation fournie image par image en essayant d’apporter des precisions ou des modifications :

image 1

collez la partie horizontale du fuselage sur le stab, j’utilise ici la uhu por. Notez qu’il ya même un détrompeur ! n’installez pas encore le servo de profondeur contrairement a ce que raconte la notice. Fixation colle chaude, pas de cyano fluide qui pénétrerait dans le boitier.

image 2

coupez par le milieu la partie verticale du fuselage au cutter, lame neuve obligatoire. collez la partie inférieure du fuselage sur la partie horizontale bien a plat. j’utilise des point de colle uhu por 1 fois sur 2 et après assemblage je colle a la cyano fluide les autres points.

nota attention au sens du stab, la charnière en v doit être visible.

collez le renfort epp noir à 45°. c’est pas le plus facile. on pourrait le supprimer et coller un croisillon de carbone (voir article sur le gee bee). Installez le servo de profondeur maintenant, fixation colle chaude, pas de cyano fluide qui pénétrerait dans le boitier.

image 3

installez le servo de dérive, collez la partie supérieure du fuselage, insérez (après ouverture au cutter des extrémités des saignées) les 2 renforts bois de la cabane et vérifiez l’équerrage de l’ensemble avant collage définitif

image 4

insertion et collage des longerons bois et des renforts de hauban. Attention a bien coller les longerons a plat, si on utilise de la colle fluide, elle traversera l’aile et collera le chantier… donc gaffe..Pour les haubans, il faut les contraindre pour qu’il restent plans une fois le renfort inséré.

les renforts de cabane sont en bois ou le retour du bois dans la construction moderne ! le carbone n'a pas tous les droits !

les renforts de cabane sont en bois ou le retour du bois dans la construction moderne ! le carbone n’a pas tous les droits !

image 5

la fabrication des tringleries est simple et efficace, j’utilise cette technique depuis des années sans problème.

  1. on insere la gaine thermo et la cap coudée sur le jonc carbone
  2. on retracte la gaine thermo au decapeur thermique
  3. on positionne précisément la cap
  4. on infiltre de la cyano fluide des 2 cotés de la gaine thermo rétractée
  5. éventuellement on saupoudre de bicarbonate pour accélérer le séchage et faire un congé

Rc factory préconise d’insérer des chutes de carbone dans le palonnier pour bloquer en rotation l’extension de palonnier en ctp.

Nota faites la même chose pour les cde de liaison des ailerons mais a une seule extrémité.

DSCF9218

image 6

installation servo d’ailerons, 1 seul servo ou 2 si vous installez par exemple des bms306bb. J’ai choisi 1 seul servo car le 3154 est particulièrement rapide et coupleux. pas d’économie sur ce servo, oubliez le 9gr standard, il y a 4 gouvernes importantes a remuer. Remarquez la position du palonnier, il ya bien un de différentiel inverse. Repercez les guignols à 0,8mm pour le montage des « dominos » qui permettront un réglage du neutre. Collage cyano.

DSCF9221

image 7

Collez l’aile inférieure, remarquez les renforts en ctp de la cabane, ils doivent s’enfoncer dans la mousse, traverser l’aile pour toucher le chantier.

Collez également sur l’aile les 2 haubans.

image 8

Attention , c’est la partie la plus complexe : Enfilez la cde de liaison aileron dans la pièce epoxy et collez la pièce dans l’aileron. Remarquez que la pièce de fixation est décentrée par rapport à l’encoche dans la mousse. Normal car le Z de la cap décale l’axe. C’est encore là que l’on voit le soucis du détail de RC Factory.

Posez l’aile inférieure sur le fuselage, insérez la commande de liaison dans un bout de gaine thermo avec le Z en cap. Ainsi vous alignez les ailerons au neutre des 2 ailes, vous rétractez la gaine thermo au fer a souder car le decapeur thermique ferait trop de dégâts… une goutte de cyano fluide et tout est en place ..

admirez le souci du detail et le centrage de la commande de liaison des 2 ailerons

admirez le souci du détail et le centrage de la commande de liaison des 2 ailerons

vérifiez les équerrages avant de coller définitivement l’aile inférieure.

image 9

collez la dérive, glissez les 2 cdes carbone dérive et profondeur dans les minuscules pièces en ctp fournies avant de les insérer dans la mousse aux endroits pre-perces. Vous les enfoncez de manière a conserver 5mm entre le fuselage et la tige.

minuscules guides en ctp, ils sont meme percés au bon diametre par le laser !

minuscules guides en ctp, ils sont même percés au bon diamètre par le laser !

image 10

collez les guignols dérive et profondeur et connectez maintenant les servos de dérive et profondeur aux tiges de commande carbone (gaine thermo, cyano etc)

image 11

selon les servos et les palonniers dont vous disposez, il est peut être pas nécessaire d’employer les extensions de palonnier fournies. Vérifiez qu’en augmentant au max les courses de vos servos sur l’émetteur, vous obtenez le débattement max prévu par les découpes d’usines dans la mousse. Dans mon cas seul le servo d’aileron en avait besoin (et le différentiel « fourni » était nécessaire).

Collez le couple moteur en epoxy avec une colle souple (Uhu POR/creativ) pour encaisser les vibrations d’une hélice abimée par exemple.

image 12

centrez le modèle avec la position de l’accu de propulsion qui sera situé (accu de 30gr) à 3cm du nez. Le Crack pitts n’est pas fourni avec son train d’atterrissage, c’est une option ! 7 euros, bof bof, j’ai réalisé un train en carbone de 2mm croisé avec des fusées montées dans du tube alu de 2mm, poids total du train 4gr, mais j’ai trié mes roues ..

DSCF9282

un renfort au croisement des jambes en ctp 1mm.

un renfort au croisement des jambes en ctp 1mm.

Ce type de train a fait ses preuves sur le Tee qui pour ceux qui le connaissent roule très bien.. (ce n’est plus un avion mais une voiture).

Pour les plus préssés, le train Rc Factory  est superbe , arche carbone, pantalons de roues decorés.. a vous de voir.

Reste a installer sur les ailes les appendices sfg en epp noir de 3mm, a mon avis si on installe pas un train, il vont pas faire long feu..

C’est tout pour la construction qui aura duré une vingtaine d’heures (je suis pas un rapide mais il y a pas mal de travail).

Réglages atelier

  • Le cg indiqué est à parfait, on peut le reculer de 10mm mini mais testez d’abord en fixant latéralement votre accu sur le flanc du fuselage avec un velcro
  • débattements le max partout, le dual rate et l’expo c’est pas tait pour les chiens, mais il faut des servos sérieux
  •  expo 50% sur tous les axes

masses :

Rc Factory annonce 180gr . je suis à 170 sans accu avec l’équipement ci-dessus. je ne vois pas comment gagner quelques grammes pour arriver au poids annoncé.

Synthèse Crack Pitts (part 1)

Points +

  • fabrication Européenne
  • composants de tres grande qualité, découpes parfaites, c’est du Lego
  • accessoires, quincaillerie de qualité et absolument complète
  • originalité du modèle, on est tres loin de l’aito…
  • epp… pour des contacts terrestres sans trop de risques
  • prix tres raisonnable, sans concurrence actuellement , les chinois vont peut être le copier, mais je parie que le prix sera tres proche mais la qualité…?

Points –

  • Il pourrait y avoir des deco plus flashy RC factory sait le faire pour d’autres modèles, regardez leur site
  • demande un peu de concentration pour le montage, c’est pas du RTF mais c’est pas pour débutant
  • l’équipement radio doit être a la hauteur, des servos de qualité sont indispensables pour tirer la quintessence de ce pitts

A suivre

bons vols

MD

mise à jour 20/02/2013

Tous droits réservés, textes et photos, duplication interdite sans autorisation écrite de l’auteur.

No commercial use or publication (e.g. on other www or ftp sites, print media) without the written consent from the author.

DSCF9231 3

Rappel de la méthode de Test MD :

La part 1 du test porte sur la construction du modèle en suivant scrupuleusement les indications du fabricant. Si je remarque une aberration dans l’assemblage ou un une erreur manifeste, j’effectue les modifs indispensables qui vous sont alors signifiées dans l’article.

La part 2 porte sur les premiers essais en vol, sur l’eau, les rigolos diront sous l’eau ou sous terre… dans les conditions météo du moment. je publierai un tableau de synthèse point positifs, points négatifs à l’issue des premiers vols et des premières impressions.

La part 3 est rédigée bien plus tard quand le modèle a évolué dans différentes conditions météo, est passé dans plusieurs mains et a volé une vingtaine d’heures. On vous fera remonter notre expérience terrain. J’en profiterai pour vous faire part de toutes les modifications visant à fiabiliser -si besoin était- le modèle.  Cette dernière partie  présentera un tableau de synthèse mis à jour.

Publicités
Comments
One Response to “Crack Pitts rc factory (construction part 1)”
Trackbacks
Check out what others are saying...
  1. Anonyme dit :

    […] […]



%d blogueurs aiment cette page :