Crack Pitts RCfactory (essais en vol part 2) YES ! :-) maj 3s

DSCF9280

Essais en vol

L’appareil est réglé aux débattements max prevus par les decoupes, c’est a dire au minimum +/-45° voire 60° pour la profondeur… c’est là ou on voit les servos au boulot…et leur qualité

Centrage selon notice.

http://www.dailymotion.com/video/xy9ria_crack-pitts-rc-factory-episode-2_sport#.UUcKP3CkKJY

Configuration

motorisé avec un moteur type 2204 dans un premier temps, c’etait limite, le modèle pèse 170gr sans accu, je suis passé ensuite avec un moteur type 2404 ou 2205 capable d’encaisser 12A en 2s soit approximativement 90w si l’accu est capable d’assurer. Il faut donc un vrai 25/30c a la manœuvre. Le plus performant serait de passer en 3s 350-450mah. Tous mes essais se sont déroulés en 2S 450 ou 600mah. Prochaine etape, on passe en 3s

NOUVEAU j’ai testé le 3s soit 100w absorbés pour 225gr prêt à voler.. 

On ne peut pas exploiter complètement le potentiel du Pitts avec un équipement de Progress, Tee ou autre indoor de 150/180gr, c’est pas un monoplan, la trainée est plus importante et sollicite plus la motorisation.

Decollage

Mise de gaz, le Crack Pitts décolle en 5m, attention a la longueur des jambes de train si vous le confectionnez vous même, il faut une incidence suffisante. Mon train élève le fuselage (mesure prise du dessous au sol) de 80mm minimum sous peine de pas decoller !

Le bruit est étouffé par l’epp composant la cellule contrairement aux modèles en depron qui résonnent.

Le vol est aussi lent qu’un Progress, la trainée est là et la conso aussi !

ajustez la longueur des jambes de train à 80/90mm minimum entre le dessous du fuselage et le sol

ajustez la longueur des jambes de train à 80/90mm minimum entre le dessous du fuselage et le sol

Coté figures

C’est un indoor 3D pas un F3P. Toutes les figures passent aisément, le taux de roulis est important, (3 tonneaux/s). Le tonneau demande aucune compensation en phase dos au vu du taux de roulis, pas le temps !

Le modele est rigide, réactif voire nerveux, c’est pas un Progress.

Les figures verticales se réalisent dans un volume extrêmement réduit. Il n’y a pas de limite coté modèle, seules restrictions :  votre niveau de pilotage.

Le Crack Pitts mériterait 100w pour s’exprimer totalement.

Vol dos : correction infime, preuve que le centrage donné par RC Factory est parfait. Je vous rappelle que l’on centre un modèle indoor comme un modèle de f3A : mise de gaz, montée à 45°, on passe sur le dos et on regarde si la trajectoire s’infléchit vers le bas ou pas. Si on cherche la neutralité absolue, la trajectoire doit rester rectiligne, pour cela positionnez l’accu de propulsion en avant si le modele augmente la pente de montée et l’inverse si le modele redescend vers le sol.

Les boucles : droite ou inversées peuvent se réaliser en moins de 2m de diamètre. Elles ne désaxent pas.

Les tonneaux rapides : c’est une formalité, lors de tonneaux enchainés, l’inertie en roulis fait que c’est pas toujours simple de les arrêter ou l’on souhaite

Tonneaux lents : nécessitent très peu de correction à la profondeur en phase dos, pour le reste, on touche pas ou tellement peu à la dérive..

Tonneaux à facettes/vol tranche : un peu de correction dérive pour le dernier 1/4, par contre la tranche  nécessite peu de correction à la profondeur et peu de dérive.

Renversement : ultra facile au vu de la surface de l’appendice

Vrille : facile et s’arrête immédiatement

Déclenchés : peuvent être violents tant en positif qu’en négatif. Vous pouvez les tenter à 1m du sol sans risque. Merci l’epp. C’est spectaculaire.

Vol tranche : la correction est infime si la vitesse de vol est rapide, pas de correction a la profondeur a prevoir pour une trajectoire rectiligne, signe d’un design performant

J’ai oublié quelque chose ?

ah oui ! il plane comme une pierre, biplan et trainée afférente oblige, une finesse de 3 est bien le maximum. Le comportement en virage est caractéristique des biplans, le Crack Pitts « tombe » facilement si vous inclinez a plus de 30°, on soutient a la profondeur et aux gaz. De la même façon, les virages à plat sont pas aussi simples que sur un Progress, il a tendance à engager sur l’aile. Masse, faible allongement, trainée concourent a cela.

Pour qui le Crack Pitts ?

  • D’abord pour un modéliste capable d’assembler ce tas de mousse correctement. Le constructeur a mâché le travail mais il y a du travail et un peu d’attention a donner.
  • Tout pilote familier du Progress pourra aborder ce modèle, réduisez alors les débattements (+/- 30°max pour toutes les gouvernes) dans un premier temps.  
  • Et pour tous les pilotes attirés par l’acro 3D petit volume a petit prix et spectaculaire !

Synthese :

Points +

  • le meilleur biplan mousse indoor actuel
  •  originalité du modèle biplan epp, sans concurrence actuellement
  •  l’epp… pour des contacts terrestres sans trop de risques
  •  prix très raisonnable, accastillage complet et de qualité
  •  qualités de vol 3d epatantes, fun, spectaculaire, c’est un 3Dbuster indoor.. no limits
  •  facilité de pilotage, car il peut être très gentil avec une motorisation de type progress
  •  Evolutif, on commence en 2s pour de la voltige propre et violente en 3s fabrication Européenne et conception remarquable 

Points –

  • Une seule deco disponible un peu sombre, des couleurs flashy c’est possible ?
  • dernière minute, ils m’ont écouté ! il y a plusieurs deco dispo (avril 2014)
  •  demande un peu de concentration pour le montage, c’est pas du RTF, cela prends un peu de temps

en 2s, il est amusant, pour info mon progress n’est plus descendu de son étagère depuis que j’ai ce Crack pitts,  trop mou et pas assez drole ce progress… 

Ajout nouvelle motorisation en 3s

il devient démoniaque, a utiliser avec précaution en salle !  le moteur choisi résiste à des run de 10 secondes, méfiance, l’accu 3s 500mah fournit bien les 10 A mais malgré ces 20c continus affichés, l’accu tiedit assez vite. Les performances de vol sont decuplées, en torque roll a migaz,  un coup de plein gaz et vous prenez 10m d’altitude d’un coup en 1 seconde. on se prend a jouer avec des coups de gaz en virage pour souffler les gouvernes violement. Pas sur que la structure encaisse longtemps. La masse de l’appareil a pris 15gr , l’accu 2s 500 est devenu 3s 500 et 47gr. Cela ne pénalise pas le vol, mais n’augmente pas l’autonomie significativement car on se prends très vite a jouer des gaz. Clairement, en salle, le 2s est suffisant. En 3s on saute vraiment un pas.

Ne passez pas a coté de ce modele, bons vols très mouvementés, il peut le faire.. et vous ?

 

MD

mise à jour 02/04/2014

DSCF9203

Tous droits réservés, textes et photos, duplication interdite sans autorisation écrite de l’auteur.

No commercial use or publication (e.g. on other www or ftp sites, print media) without the written consent from the author.

Rappel de la méthode de Test MD

La part 1 du test porte sur la construction du modèle en suivant scrupuleusement les indications du fabricant. Si je remarque une aberration dans l’assemblage ou un une erreur manifeste, j’effectue les modifs indispensables qui vous sont alors signifiées dans l’article.

La part 2 porte sur les premiers essais en vol, sur l’eau, les rigolos diront sous l’eau ou sous terre… dans les conditions météo du moment. je publierai un tableau de synthèse point positifs, points négatifs à l’issue des premiers vols et des premières impressions.

La part 3 est rédigée bien plus tard quand le modèle a évolué dans différentes conditions météo, est passé dans plusieurs mains et a volé une vingtaine d’heures. On vous fera remonter notre expérience terrain. J’en profiterai pour vous faire part de toutes les modifications visant à fiabiliser -si besoin était-le modèle.  Cette dernière partie  présentera un tableau de synthèse mis à jour.

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :