Solius Multiplex combo MilleniumRc (Part 1 construction)

DSCF9432mod

intro

Dernier né de la gamme planeur Multiplex, Le solius est un modèle intermédiaire entre l’easyglider et le Cularis. Il reprend enfin des techniques de construction vues chez l’elektro Junior Graupner, servos dans la derive, poutre de rigidification du fuselage etc. Mais de par son envergure et sa finition c’est un mini Cularis sans ses defauts ! Comme quoi, Multiplex progresse et va dans la bonne direction. Le solius est a mon sens le summum du planeur mousse. Il sera difficile de faire mieux dans la categorie.

Mais son prix devra rester raisonnable car on trouve des modeles fibre/structure ou poly coffré pour quelques petites dizaines d’euros de plus. J’ai evalué la version RR (equipé pret a voler), si vous avez une dizaine d’heures a consacrer a l’assemblage du modele, je vous conseille de choisir le kit nu ou le combo millenium. Les performances comme la qualité de l’electronique et la fiabilité seront un ton au dessus pour un prix en dessous.

 In the box

deballage du kit nu

deballage du kit nu

DSCF9416 DSCF9417

De la mousse « elapor », un longeron de section hexagonale en alu pour la poutre du fuselage, des tubes inox (!) pour rigidifier les ailerons, des pieces plastiques, des joncs en fibre de verre (c’est la maladie multiplex), une bulle imposante transparente  et son bacquet mousse, deux grandes planches d’autocollants, des sachets d’accessoires comprenant tout l’accastillage,  une notice papier illustrée en francais  et un cone complet avec son helice 12×6 qui semble identique a celui de l’easyglider.

C’est un vrai kit pas un artf, il y a pas mal de travail d’assemblage et il faudra compter 6h de montage d’apres Multiplex.  L’aile est moulée sur son longeron alu de section rectangulaire (deja vu sur le Fox de FMS), plus de cache mousse à coller et une finition bien meilleure que l’easyglider. L’elapor possede un etat de surface brillant, comme ciré, mais il ya encore quelques defauts de moulage ou du moins d’expension de la mousse. A contre jour, on peut voir une legere difference de densité. Les bords de fuite meritent un ebavurage et font 3mm d’epaisseur, mais comment faire cela dans de la mousse ?.  Et oui malgré une tres jolie apparence, c’est de la mousse et pas du bois ou du composite, il y a des limites (contraintes) techniques a ce materiau.

C’est un kit très complet,  la conception est bien due a des modélistes qualifiés qui ont testé leur produit avant de le mettre en vente ! La conception a bien évolué dans le bon sens depuis l’easy glider l’ancêtre qui possédait des solutions techniques déconcertantes (servo dans le nez, tringleries a l’extérieur).

Ici on est au gout du jour : servos dr et pf dans la dérive pour des commandes directes par exemple.

Nota, la version RR est décevante :

  • moteur bruschless cheap (pas de roulement ! cage alu moulée et non usinée), le moteur de l’easy glider etait plus serieux et plus durable
  • rallonge de servo de derive qui s’est détachée DANS la poutre alu, bonjour le charcutage pour y accéder, il n’y avait pas de colle ou adhésif pour la sécuriser ! Elles lisent pas les notices Multiplex les petites mains qui assemblent ?
  • débattement trop faibles aux ailerons, accéder aux servos nécessite de les décoller
  • pas d’ébavurage des extrémités de clé d’ou un montage penible des ailes
  • connexion des servos d’ailes difficile, il faut limer les prises !

A noter que si par malheur, la rallonge d’un servo se débranchait et que par bonheur cela se passe au sol (!), multiplex le prend en charge au titre du service, dixit le commercial de la marque… Mais je pense pas que si on ramène un tas de bouts de mousse chez votre détaillant on obtiendra réparation… De toute facon, on peut toujours demander un geste commercial à son detaillant quand le defaut est trop evident.

Bref une version prête a voler onereuse loin d’etre parfaite. Montez un kit et devenez intelligent ! sérieusement , vous comprendrez mieux la conception du modèle et serez plus a même de le maintenir. Et tout cela pour 6 à 10h de travail manuel facile. Vous en etes pas encore au stade d’acheter des jouets tout prêts quand meme ?

Pour le Combo Millenium,  j’ai choisi après essais,  1 moteur capable d’encaisser 450w en continu soit un emax gt 2820 06 qui a l’avantage d’etre equipé d’une turbine de refroidissement,  2 servos 17g PowerHD pour les ailerons, 2 rallonges de 450 mm + 2 rallonges de 1000mm + 2 rallonges de 300mm,  2 servos 12gr métal Phd, 1 accu 3s 2200 de 180gr environ et 1 ESC Skyrc 50A qui a ete utilisé tant sur les combos Cularis que Fun cub sans aucun probleme. Sa programmation avec l’emeteur est enfantine, vous n’aurez que le frein a programmer. La notice en Francais est disponible ici

http://www.beez2b.com/downloads/fr/index.php

nota selon les arrivages, l’accu peut changer mais restera compris entre 2000 et 2500mah avec un pouvoir de décharge de 60A en pointe (5sec) pour une montée rapide à 100m en moins de 10s départ arreté..

On pourrait envisager un moteur moins puissant et moins lourd de 100gr environ avec un kv de 900/1000. Le taux de monté serait en conséquence ramené à 45°environ (250w). Mais ce n’est pas l’option choisie par les combos millenium qui se doivent d’être plus performants que les versions proposées par le fabricant. Rien ne vous empêche de réduire la charge pour consommer moins (10×6 par exemple) et d’utiliser un accu de 1500ma. Cela peut etre une optique conservatrice pour du vdp. En plaine on privilégie plutôt des montées rapides.

Pour le montage

Outillage nécessaire :

  • cutter a lame neuve (vraiment neuve), cyano très fluide (5 centistokes) et médium (voir magasin Millenium), accélérateur BSI a utiliser le moins souvent possible, il fragilise l’assemblage.
  • Uhu Por pour le collage de la bulle
  • peinture en bombe glycero (Lidl) ou Multiplex,
  • un pistolet a colle chaue fusible (pour le collage des servos), du ruban adhesif pour securiser les rallonges de servo
  • cle plate de 5,5mm pour ecrous des pales d’helice, tournevis plat de 3mm, pince coupante
  • et secret de fabrication, du bicarbonate de soude pour combler les joints de cyano et accélérer la prise !

Attention, si vous utilisez une colle Cyanoacrylate quelconque, testez là sur l’elapor du Solius, attendez qu’elle sèche complètement. Certaines attaquent la mousse idem pour la peinture.

Multiplex fournit une clé Allen, c’est comme Ikea !

Prévoyez de la place pour l’assemblage, une couverture ou serviette pour poser les pièces mousses qu’il serait dommage de « marquer » lors du montage.

Pour faire efficace,  je vais vous commenter  la notice  Multiplex  (pages 25/37) paragraphe par paragraphe  et apporter des précisions si besoin.

Vous avez donc maintenant dans l’atelier le combo Millenium composé d’un kit Solius ref 21 4264 et de l’électronique millenium. on y va..

Construction

Les commentaires et modifications ci-dessous ont ete redigés apres les premiers vols effectués

paragraphe 1 page 25

Première chose a faire, même si on le fait jamais, repérer tous les composants des sachets,  rien de plus énervant que de s’arrêter pour cause d’absence de pièces. Aidez vous des dessins 01 et 02 de la page 28.  Pour mon cas rien ne manquait.

paragraphe 2/3/4 page 26

Encore les bout de fibre Multiplex…c’est une maladie chez eux, et encore une fois on devra les coller a l’exterieur du modele… c’est moche, et non aerodynamique, ils sont penibles….

Suivez scrupuleusement la figure 3 ! il y a pas de rabe.. Colez ensuite ces joncs dans le fuselage.

paragraphe 5 page 26

Attention, collez la prise male de la rallonge de 300mm dans le support 34, choisissez la prise type JR et non futaba qui est plus large et ne s’insere pas . Nota par convention une prise male fait reference au contact electrique et pas a l’habillage plastique. Male ou femelle, pas besoin de dessin ?

reperez le sens de la prise du servo d'aileron

reperez le sens de la prise du servo d’aileron

paragraphe 6/7/8 page 26

Avant de coller le tube alu, passez les rallonges de servo pour la derive et la profondeur de 1000mm x2. Eventuellement faite disparaitre au cutter les languettes des prises femelles futaba. Securisez les prises servo/rallonge au ruban adhesif d’emballage par exemple voir photo ci dessous.

DSCF9428

paragraphe 9 page 26

Pour les servos du combo, choisissez les petits palonniers en X, supprimez, a la pince coupante, 3 branches.

Pour le servo de profondeur, repercez le palonnier à 1,5mm pour l’axe de chape, 2 emme trou en partant du centre

Pour la derive, 3eme trou en partant du centre. Le plus grand debattement possible !

Montez les palonniers et bloquez leur vis de fixation au vernis a ongles.

paragraphe 10/11/12/13/14/15/16/17 page 26-27

Collage des flancs apres degraissage et petit poncage des plans de joint, assurez vous, avant collage, que  les flanc joignent bien, sans jour et sans contrainte. C’est la partie la plus difficile de l’assemblage de ce kit. La encore, prenez votre temps. Si vous utilisez de la colle zacki, il suffira de maintenir 1 minute les 2 flancs de fuselage pour un collage effficace. Neanmoins la resistance complete est atteinte apres plusieurs heures, donc pas de torsion ou d’efforts sur le fuselage sous peine de decoller les pieces.

Les renforts lateraux (photo 15) sont …. moches, pourquoi ne pas avoir prevu un tube carbone inseré dans la derive entre les 2 parties du fuselage ? comme un elektro junior Graupner par exemple ? Je ne comprends pas pourquoi, on soigne l’etat de surface des ailes et on se permet des rainures dans lesquelles il faut inserer des joncs (qui ne sont meme pas a fleur) qui restent visibles. Multiplex a fait un effort en supprimant les gaines de commandes des servo qui etaient posées a L’EXTERIEUR des fuselages (fun cub, easyglider) mais persiste a poser ses joncs en surface .. encore un effort ! pour au moins faire aussi bien que le chinois FMS par exemple ou plus proche Graupner, c’est trop demander ?

Astucieux par contre la fausse roulette de queue qui protegera la mousse.

des joncs en fibre pour rigidifier la derive ? plus moche tu meurs

des joncs en fibre pour rigidifier la derive ? plus moche tu meurs

paragraphe 18 page 27

montage moteur avec les vis fournies, éventuellement fraisez les 4 trous du support moteur pour les 4 vis de fixation. Remplacez les 3 prises pk 3,5mm du contrôleur par les pk 4mm fournies avec le moteur. Avec l’esc skyrc du combo, vous pouvez inverser le sens de rotation par programmation, pratique ou sinon permutez 2 fils du moteur. Faites vos essais sans le cone et son helice. Fixez les 3 cables du moteur a la colle chaude sur le flanc du fuselage ou par un collier. C’est indispensable pour éviter toute mise a feu du solius… La cage usera un ou plusieurs cable et produira un court circuit inevitablement.

paragraphe 19/20 page 27

L’helice fournie est souple, la mienne etait deformée, un coup de decapeur thermique et on redresse au mieux le bord de fuite de la pale. Qualité tres ordinaire mais aura le merite d’etre difficile a casser. Verifiez bien que la pale par simple gravité se replie le long du fuselage, au besoin desserez la vis ou deformez legerement le porte pale en plastique ref 80.

Collez bien sur la piece 51 a la cyano et pas à la colle blanche comme indiqué. (figure 21)

DSCF9421

Dans le kit de base, Multiplex livre l’ensemble complet cone helice. Il semble que ce soit celui de l’easyglider brushless

paragraphe 21/22/23/24/25/26/27 page 27

Important, paragraphe 25, faite un chanfrein de 0,5 à 1mm sur l’extremite du longeron /clé figure 26. La mise en place des ailes sera grandement facilité, j’ai trop vu de modelistes forcer, s’exclamer, s’échiner quitte a marquer la mousse sous l’effort des doigts pour enfin monter ses ailes ! alors qu’un coup de lime resoudra bien des problèmes…

Pour rigidifier en torsion les ailerons, Multiplex a prevu d’y inserer des tubes inox (!). Mais pourquoi n’affleurent t’il pas l’intrados ? Le syndrome « jonc fibre moche » est de retour ? On posera de chutes de la planche d’autocollant pour masquer cette misere.

  • Pour le réglage des servos d’ailerons :
  • faites le neutre des servos, a défaut de servotesteur, utilisez votre récepteur
  • choisissez le palonnier croix petit modèle, supprimez 3 bras sur 4
  • le neutre repéré, déplacez le palonnier modifié de 2 crans vers l’avant de l’aile
  • montez la vis de fixation du palonnier et un peu de vernis pour le blocage définitif

collez le servo en place a la colle fusible après avoir vérifie qu’il affleurait à l’intrados quitte a usiner la mousse en profondeur sur 1 ou 2mm.

paragraphe 27 page 34

Multiplex préconise de cacher les fils servos et rallonge avec du ruban adhésif. C’est désespérant, comment sur un planeur plutôt agréable à l’oeil peut on rajouter des bouts de « scotch » pour cacher la misère ? Mr Multiplex, il peut pas prévoir des rallonges déjà posées au moulage ? Il est bien capable de le faire pour les longerons alu surmoulés… pfff.

Usinez la mousse a l’endroit exact du raccordement de la rallonge de 450/600mm (que vous aurez securisée par ruban adhésif) pour la dissimuler. Pensez a laisser un peu de « mou » a l’emplacement du servo ou dans le logement prevu pour la prise par exemple selon la longueur de la rallonge fournie.

DSCF9431

paragraphe 28/29/30/31 page 34

Branchez la commande d’aileron dans le 3eme trou du palonnier servo (en partant du centre)

Montez le cache servo après avoir dégraissé le plastique au solvant et dépoli au papier de verre les surfaces de collage. Colle contact type uhu por.

paragraphe 32/33/34/35/36 page 34

Peignez le baquet mousse du cockpit, attention a la peinture utilisée, vérifiez son innocuité. J’utilise de la glycero en bombe (lid) qui a pour avantage de se « tendre » très bien et un cout imbattable. Mais attention, réservez l’emplacement du tableau de bord qui restera ainsi blanc. Ne faite pas mon erreur de peindre la totalité du baquet en noir et de coller ensuite les stickers.. on ne distingue plus alors les instruments derrière la bulle fumée.

La bulle est déjà découpée (bravo). Prenez votre temps pour le collage de la verrière, j’utilise pas de cyano qui blanchit le plastique mais de la colle UhU por posée par point tous les 5 cm, très adhérente sur les 2 surfaces, pensez néanmoins a rayer au papier de verre au préalable les bord de la bulle. Si vous vous débrouillez bien, pas besoin de bandes d’adhésif sur le pourtour de la bulle.

Une remarque, un cockpit vide, c’est un peu triste, plutôt que vendre des bustes de pilote, Multiplex pourrait se fendre dans le kit d’un buste en elapor que nous aurions loisir de décorer. Cela ne devrait pas trop grever leur marge ?

il manque quelque chose...

il manque quelque chose…

paragraphe 37/38 page 34

La deco… les planches fournies sont généreuses et plutôt élégantes, cela me change de la deco criarde du Tucan, mais ici c’est un planeur donc forcement plus classe…. (j’entends déjà les cris des avionneux). Mais, damned, il manque des bandes blanches pour masquer la tripaille des câbles servo à l’intrados…

Le centrage de la notice est trop avant, vous pouvez le reculer de 10mm pour améliorer la tenue de trajectoire, un centrage entre 80 et 85mm est ideal (41 à 44%), il volera un peu plus vite mais le solius aura un vol plus tendu. Pour cela et c’est dommage, il faut rajouter 2 billes (fournies) dans la dérive. Néanmoins la masse du moteur choisi pourra modifier ce paramètre.

Il y a me semble t’il une disproportion des bras de levier de ce planeur, j’aurais préféré 5cm de moins pour le nez et 5cm de plus pour le bras de levier arrière, on aurait peut être évité de plomber la queue et amélioré la stabilité du modèle. Mais Multiplex en a décidé autrement, par curiosité, posez un easyglider a coté du solius et observez..

Réglages atelier

paragraphe 26 page 29, centrage

Le centrage choisi est situé 10mm derrière celui proposé par la notice soit 80mm et donc 41% de la corde. 85mm correspondrait à 44% ce qui devient la limite arriere pour ce type de profil meme si j’ai pu tester en vol 90mm sans laisser apparaitre de comportement vicieux mais là,  il ne remonte plus apres le test du piqué….

paragraphe 39 page 35

débattements : j’ai repris les débattements de la notice que j’ai affecté a la position mini dual rate. pour la position maxi, je suis passé au maximum possible de mes servos et des charnières soit :

ailerons = +26mm(vers le haut) /- 15mm expo 30%

aerofreins les 2 ailerons bvers le haut : 25mm

volets (les 2 ailerons vers le bas, position gratte) : 3mm

profondeur = +20 (vers le haut) /- 15 mm expo 30%

dérive= +/-32 mm expo 20% important, prevoyez le debattement maximum ! (elle est trop petite cette derive)

mesurés au droit du guignol. Il vous appartient d’adapter ces valeurs a votre pilotage.

Différentiel ailerons : +30% (30% de débattement en plus vers le haut que le bas)

un mixage profondeur/gaz : Plein gaz = 2mm à piquer

ces reglages importants transforment le Solius, il devient méconnaissable comparé à une version RR.

masses :

avec le moteur emax de 140gr 

fuselage  complet  sans accu : 570gr

aile gauche : 253gr

aile droite : 259gr (petite différence due a la densité de la mousse)

stabilisateur : 36,5gr

accu : de 145gr à 200gr

total prêt a voler : 1250 à 1300gr., donc totalement conforme aux chiffres annoncés par MPX.

Mesures électriques :

un dernier conseil, verifiez bien qu’aucun fil du moteur ne pourra entrer en contact avec la cage tournante.

les mesures sont effectuées avec un accu neuf et chargé avec tous les équipements du combo millenium. La conso comme la puissance mesurée au sol seront un peu inférieures en vol (5 à 10%) :

hélice 12×6 fournie : 35A max au sol

A noter que l’hélice fournie dans le kit est une 12×6 plastique très souple et déformée.. qualité très très moyenne, on pourra avantageusement la remplcer par une 12×6 aeronaut ou graupner en nylon chargé de poudre de carbone. le moteur acceptera 50A en pointe (10s max), donc on peut passer a une hélice 12×7 mais attention, comme chaque marque d’helice a des dimensions de pas et de profil de pale différents, il faut impérativement mesurer la consommation après chaque changement.

Synthèse Solius combo Millenium (part 1)

Voila c’est fini pour la part 1, Le solius est un modèle plus proche du cularis que de l’easy glider. Il reprend enfin des solutions techniques performantes déjà vues chez graupner ou FMS. Mais on y ajoute un design élégant. Le contenu du kit est parfait, les matériaux sont de qualité et les accessoires parfaitement étudiés. L’assemblage est facile et rapide, les longerons moulés sont un vrai +. du point de vue conception, il n’y a que quelques details enervants que j’ai du mal a pardonner à Multiplex, sachant que j’ai le droit d’etre exigeant avec un des plus grands concepteurs et fabricants de kits de modeles reduits.

La suite dans un prochain article ou je détaillerais le vol. Des a present le modele a deja effectué plusieurs heures de vol sans aucun menagements. Il n’y a pas, a ce stade, de defauts succeptibles de remettre en cause la qualité de la conception. C’est tres bon signe !

Points +

  • conception Européenne serieuse
  • des commandes de vol directes pour l’empennage
  • rigidité du fuselage et des ailes tres convaincante pour une mousse (les leçons du cularis ont payé)
  • composants de très grande qualité, etat de surface ailes (extrados)
  • boite vraiment complète, accessoires, quincaillerie de qualité, il ne manquait rien
  • deco discrete, elegante
  • notice en Francais realisée par des modelistes
  • on peut utiliser la boite du kit pour le transport de l’appareil fini
  • look proche d’un planeur plastique

et bien sur des qualités de vol agreables (a suivre…) et absolument incassable en vol !

le digne successeur du Cularis pour ces performances voilieres…

Points –

  • des joncs collés en surface
  • des raidificateurs « en creux » qui penalisent l’etat de surface de l’intrados
  • les fils de servo visibles c’est tres moyen…
  • l’helice fournie est souple, tres souple
  • le montage des ailes meriterait un guidage qui faciliterait le montage sur le terrain,
  • manque le pilote dans la bulle
  • centrage de la notice est a revoir : 80 à 85 mm
  •  un equilibrage necessitant un ajout de masse dans l’empennage meme avec un moteur de 100gr

allez je devoile un peu la suite… le volet de derive est trop petit, 2cm de plus svp

un bras de levier avant trop long et un bras de levier arriere trop court ! mais cela, on ne pourra pas le modifier, dommage.

Bons vols

et une video pour faire patienter

solius sur la pente mythique de la Madeleine

MD

mise à jour :

24/04/2013 (longueurs rallonges servo)

30/04/2013 commentaires sur la version RR

5/07/2013 moteur definitif Emax

 

DSCF9449

Tous droits réservés, textes et photos, duplication interdite sans autorisation écrite de l’auteur.

No commercial use or publication (e.g. on other www or ftp sites, print media) without the written consent from the author.

Rappel de la méthode de Test MD pour MilleniumRc :

La part 1 du test porte sur la construction du modèle en suivant scrupuleusement les indications du fabricant. Si je remarque une aberration dans l’assemblage ou un une erreur manifeste, j’effectue les modifs indispensables qui vous sont alors signifiées dans l’article.

La part 2 porte sur les premiers essais en vol, sur l’eau, les rigolos diront sous l’eau ou sous terre… dans les conditions météo du moment. je publierai un tableau de synthèse point positifs, points négatifs à l’issue des premiers vols et des premières impressions.

La part 3 est rédigée bien plus tard quand le modèle a évolué dans différentes conditions météo, est passé dans plusieurs mains et a volé une vingtaine d’heures. On vous fera remonter notre expérience terrain. J’en profiterai pour vous faire part de toutes les modifications visant à fiabiliser -si besoin était- le modèle.  Cette dernière partie  présentera un tableau de synthèse mis à jour.

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :