Le Rookie QR Graupner (construction part 1)

La genèse

Pour concurrencer l’easystar, Graupner avait produit l’elektro uhu aux performances intéressantes mais remplacé il y a 2 ans par le Rookie. Ces modèles avaient tous en commun un pilotage 2 axes dérive profondeur, un moteur propulsif, une construction a base de mousses type « elapor ou solidpor ou arcel… ». C’est pas de l’epp (Expanded PolyPropylène) ni du polystyrene. C’est moins souple que de l’epp mais aussi léger que du poly. C’est surtout plus facile à mouler par injection et moins coûteux que l’epp.

Le rookie était déjà plus pratique que l’easystar avec son empennage horizontal démontable et son look plus discret (blanc au lieu de bleu). Plus au goût du jour avec un brushless plutôt qu’un moteur a balais mais toujours 2 axes.

Voir essais blog

 Le Rookie QR est un Rookie classique mais possède une nouvelle motorisation 3S et surtout des ailerons.

 In the box

classiquement chez Graupner , on retrouve les pièces mousses emballées dans des feuilles de papier Kraft, un sachet d’accessoires plastiques comprenant les palonniers de servos (!) évidemment pour servos Graupner C231, des guignols, clips et autre renforts en abs moulé. L’ensemble moteur hélice contrôleur 18A câblé est inclus dans le kit de base ainsi qu’une planche d’autocollants complète.

On trouve aussi un tube carbone faisant office de clé d’aile et un raidisseur de fuselage ainsi que les tringleries souples cap + gaine pour les gouvernes de l’empennage.

A noter que c’est du vrai carbone contrairement a certains kit chinois ou c’est de la fibre de verre teintée en noir… Le truc pour les différencier : un ohmmètre !

La notice n/b en français est détaillée et largement illustrée comprends 15 pages recto verso.

garde à vous ! paré a l'assemblage de l'oiseau

Montage

Il a été confié a deux jeunes garçons de 12 et 13ans (alexandre et alexis) n’ayant absolument aucune expérience du modélisme. Tout juste sortis (et encore) des playmobil et autres Legotechnic. Comme indiqué par Graupner, l’assemblage peut être réalisé par des enfants de 14ans.. on va vérifier sur pièces..

Ils ont donc suivi les instructions a la lettre et ne sont venus me voir qu’en cas de difficultés, autant dire rarement, la notice est bien faite et compréhensible aisément.

Gratiner préconise la colle cyanoacrylate pour l’assemblage du modèle. Là est la principale difficulté, L’utilisation de ce type de colle est potentiellement dangereuse tant pour les vapeurs qu’elle dégage (travaillez en plein air ou dans un local a courants d’air !) que les risques pour la peau. Nous avons remplacé la cyano par le pistolet a colle fusible (qu’ils utilisent en 6eme et 5eme en techno) le plus souvent, en particulier lors des collages mousse contre mousse. Neanmoins, le collage du carbone dans le fuselage, les guignols, le support moteur ont étés réalisés comme préconisé par Graupner. Il me semble qu’un adulte doit être présent lors de ces phases.

nouveau moteur, 3s obligatoire contrairement au Rookie 2 axes

Les points délicats :

Le positionnement et collage de la gaine de commande de la profondeur, attention la gaine a été bloquée en place par du ruban adhésif dans sa rainure et quelques points de colle fusible.

Le collage es servos a faire a la colle fusible, on évitera ainsi les infiltrations qui pourraient les bloquer.

Le collage des pièces 14 et 12 (clips cockpit) est a soigner particulièrement, ces pièces sont sollicitées et se décollent facilement.

Pour la partie électrique, il ne reste qu’éventuellement les prises esc/accu a modifier. L’esc est déjà programmé. Une remarque sur le montage de l’hélice, mes testeurs l’ont monté a l’envers malgré la notice explicite. IL faut aussi repercer légèrement l’hélice fournie et surtout veiller a un serrage correct. Elle s’est desserrée plusieurs fois lors des essais en vol.

il y a des fils qui demanderaient a être raccourcis et rassemblés histoire de faire propre..

Modifications :

Nous avons utilisé des servos de classe 9g pour les 4 gouvernes, les palonniers fournis n’ont donc pas été utilisés. Ils ont servi de gabarit pour déterminer le bon palonnier a utiliser fourni avec notre servo.

Réglages atelier

  • Le cg indiqué nécessite un accu de masse de 200gr environ, ce qui laisse présager une autonomie moteur très importante
  • débattements conformes à la notice pour la position mini du dual rate et on passe au max pour l’autre
  • différentiel à 0, expo 30% sur tous les axes
  • conso moteur avec hélice fournie :

masses :

aile d et g + clé carbone : 420gr avec servos
stabilisateur : 25gr
fuselage complet sans accu : 230gr
accu 3s : 180-250gr
ensemble prêt à voler : 875gr +/- 50gr

Synthèse (part 1)

Points +

  • Qualité des vrais modeles Graupner et pas des rebadgés…
  • composants de qualité = assemblages sérieux et sans surprise
  • électronique moderne (bruschless, lipo) comparé à l’ancêtre easystar MPX
  • look sympathique avec autocollants discrets et utiles pour la visibilité
  • Aile et stabilisateur démontables transport facile possible dans la boite d’origine !
  • 3 axes

Points –

  • prix élevé comparativement au Rookie 2 axes
  • commande de profondeur sous gaine, je préfère un servo en attaque directe comme sur le junior
  • C’est discutable,  la puissance moteur est faible mais suffisante pour un appareil de début. Voir essais en vol part 2

A suivre les essais en vols (part 2)

MD

mise à jour 20/09/2011

Tous droits réservés, textes et photos, duplication interdite sans autorisation écrite de l’auteur

Rappel de la méthode de Test MD :

La part 1 du test porte sur la construction du modèle en suivant scrupuleusement les indications du fabricant. Si je remarque une aberration dans l’assemblage ou un une erreur manifeste, j’effectue les modifs indispensables qui vous sont alors signifiées dans l’article.

La part 2 porte sur les premiers essais en vol, sur l’eau, les rigolos diront sous l’eau ou sous terre… dans les conditions météo du moment. je publierai un tableau de synthèse point positifs, points négatifs à l’issue des premiers vols et des premières impressions.

La part 3 est rédigée bien plus tard quand le modèle a évolué dans différentes conditions météo, est passé dans plusieurs mains et a volé une vingtaine d’heures. On vous fera remonter notre expérience terrain. J’en profiterai pour vous faire part de toutes les modifications visant à fiabiliser -si besoin était- le modèle.  Cette dernière partie  présentera un tableau de synthèse mis à jour.

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :