Tempest TELINK, une toro xxl (part 1 construction)

La swift, la toro 900 sont des ailes en epp decoupé qui ont fait le succès des artisans Telink ou MS composit. Ces modeles solides, pratiques, économiques  et performants dans le domaine de vol de l’aile volante sont déclinés en version mini (500/600mm vespid 600) mais aussi en version xxl avec la Tempest de 1800mm d’envergure et 69dm2…

In the box

Dans la poche plutôt, de la mousse découpée au fil, du carbone (longerons tubulaires)  des pièces epoxy (supports clé d’aile, nervures), 2 clés en cap de 6mm et du coroplast pour les dérives. A noter des ailerons deja mis en forme en styrodur ou roofmate. Il faudra compléter par l’achat de ruban adhésif pour l’entoilage des ailerons et les renforts en torsion des ailes . Du ruban de 50mm armé fibre transparent ou coloré de qualité  est nécessaire. Ici on est pas chez MPX ou Graupner et encore moins chez Parkzone.. ce kit n’est pas destiné aux débutants. La version initiale est au format planeur. J’ai choisi de la motoriser a minima pour la prise d’altitude et pour éviter la prise de poids.

contenu de la poche, mousse, carbone, epoxy..

Montage

La notice en anglais illustrée est complète (12 pages A5), on s’adresse a des modélistes qui savent utiliser leurs doigts autrement que pour bouger des manches…aussi je n’evoquerais que les points principaux de ma construction.

  • Pour l’entoilage des ailerons, j’ai utilisé de l’adhésif armé blanc de 50mm, léger acheté en grande surface. L’astuce consiste a le repasser au fer (temperature oracover) une fois posé. L’accrochage est considérablement amélioré. Attention a ne pas voiler les ailerons lors de la pose.
  • Les tubes carbone fourreaux des clés étaient trop petits pour les cap fournies ! une clé de 6 et un tube de 6 interieur cela le fait pas.. tubes remplacés par du tube alu de 6,1/6,2 interieur
  • remplacez les clés cap par du jonc carbone de 6 vous fera gagner près de 70gr ..
  • attention, cette Tempest possede un diedre INVERSE prevu par l’usinage des nervures epoxy.
  • les collages sont faits a l’epoxy 5mn ou au pistolet à colle pour les servos par exemple.
  • les caches longerons en mousse sont trop cours ou trop etroits, on complétera par des lamelles de depron de 3mm pour faire affleurer les caches à l’extrados.
  • prévoyez le max d’équipement dans le nez pour éviter de trop plomber, j’ai choisi dans un premier temps de positionner le moteur a l’arrière comme une swift
  • attention a la peinture, l’epp accepte tout mais pas le roofmate des ailerons; acrylique ou glycero obligatoire. Mais on peut aussi choisir un entoilage integral au film plastique ou pour les furieux du combat, a l’adhésif armé, compter 150 (film) à 250gr (adhesif) de plus que ma version. La transparence de l’epp permet d’apercevoir la deco intrados qui se mélange à l’extrados, pas vraiment voulu le truc…
  • pour les dérive en coroplast, elle sont collés à l’epoxy 5minutes apres dégraissage et deglacage  serieux au papier de verre gros. Elle mériterait d’être rendues démontables (2 ecrous noyés et vis nylon) car elles sont les plus sujettes a déformation lors du transport, elles encombrent !
  • 2 servos seulement mais du costaud (dsm 821) car la surface des gouvernes excède tout ce que vous pourrez voir sur un terrain..

profitant du changement des tubes de clé, j'ai rallongé le tube arrière, notez les 2 cartes de crédit intercalaires durant le séchage des tubes, nervures et longerons. on a ainsi un alignement correct attention au diedre inverse !

avant collage des caches longeron, notez le fuselage intercalé entre les 2 ailes

le récepteur reste dans l'aile, l'esc et le servo de l'autre aile sont les seules connections a faire sur le terrain

Modifications :

La Tempest a ete motorisé  par un moteur de 250W (puissance max) un lipo 3S 2000 de 200gr. Le fuselage est un sandwich samba 20/10, styrodur 20mm, samba 20/10. C’est la nervure centrale qui supporte le moteur, l’esc, l’accu de propulsion. Le récepteur reste dans ‘aile. L’idée était de disposer d’une version planeur vdp et motoplaneur pour la plaine.

Il y avait 2 possibilités, moteur tractif ou propulsif avec le même fuselage, il suffit de déplacer les 2 percages des clés d’ailes. Ainsi sans modifier le centrage (en déplaçant un peu l’accu dans son encoche) vous êtes tractif ou propulsif. Rappelons les avantages et inconvénients des 2 formules :

Propulsif :

+ protection du moteur en cas d’atterrissage 

+ motorisation plus discrète visuellement

– attention au lancer de ne pas toucher l’hélice

Tractif :

+ facilité du lancer main

+ meilleur rendement des gouvernes soufflées voire de la partie centrale de l’aile

– pour les amateurs de planté, prévoir un budget hélice…

on verra en vol les conséquences de ces choix dans la part 2

En fait en version planeur, l’accu de réception, placé tout avant,doit peser 250gr pour respecter l’équilibrage ! en conséquence la version motoplaneur  ne pèse que 150gr de plus..

Planeur prêt a voler 1200gr, Moto planeur  1350gr, moteur de 75gr kv 1200, conso de 22-25A soit 250W environ en entrée

Le piqueur moteur doit être de 5° mini, le couple cabreur est très important a la mise de gaz. On peut jouer sur un mixage gaz profondeur, mais je n’aime pas cette solution qui ne fonctionne plus correctement quand la puissance de propulsion diminue.

Les commandes fournies (rayons de vélo) ont été doublés par du tube carbone 3mm interieur pour limiter leur fléchissement sous l’effort, les gouvernes sont énormes !

Prévoyez un accrochage entre les ailes pour éviter tout écartement par sécurité, du velcro par exemple, les efforts sont faibles, car le serrage des clés est presque suffisant

fuselage "nervure", moteur propulsif ou tractif ! , accu à l'intrados tout avant fixé par velcro

soignez les commandes, rigidité vivement conseillée

un crochet pour suspendre au cg la Tempest

Réglages atelier

  • Le cg à 300mm indiqué est parfait
  •  débattement max ailerons +/-45° , axe de profondeur plus sensible donc +/-20°
  • Dual rate aux valeurs Telink
  • différentiel à 0, expo 40% sur l’axe de tangage et 20% sur le roulis

masses :

aile d et g : 420gr piece
cles acier 93g, carbone 20gr
moteur + esc+ fuselage : 230gr
accu 3s : 180-250gr
planeur pur : 1200gr charge alaire 17g/dm2 avec accu rx 250gr
motoplaneur : 1400gr max = 20gr/dm2 avec accu 220gr

une idée de la taille de la Tempest comparée à une Toro 900... le double

Synthèse (part 1)

Points +

  • originalité du modèle
  • pièces epp et styrodur découpées avec précision
  • prix raisonnable et originalité du kit
  • masse ridicule rt charge alaire en conséquence
  • durabilité (epp)
  • Aile démontable transport possible !

Points –

  • fourreaux de clé fournis inutilisables
  • manque des morceaux d’epp pour les caches longerons et clés

A suivre les essais en vols (part 2), il ne reste qu’a taper sur le clavier les résultats car elle a volé !

MD

mise à jour 20/06/2011

Tous droits réservés, textes et photos, duplication interdite sans autorisation écrite de l’auteur

Rappel de la méthode de Test MD :

La part 1 du test porte sur la construction du modèle en suivant scrupuleusement les indications du fabricant. Si je remarque une aberration dans l’assemblage ou une erreur manifeste, j’effectue les modifs indispensables qui vous sont alors signifiées dans l’article.

La part 2 porte sur les premiers essais en vol, sur l’eau, les rigolos diront sous l’eau ou sous terre… dans les conditions météo du moment. je publierai un tableau de synthèse point positifs, points négatifs à l’issue des premiers vols et des premières impressions.

La part 3 est rédigée bien plus tard quand le modèle a évolué dans différentes conditions météo, est passé dans plusieurs mains et a volé une vingtaine d’heures. On vous fera remonter notre expérience terrain. J’en profiterai pour vous faire part de toutes les modifications visant à fiabiliser -si besoin était- le modèle.  Cette dernière partie  présentera un tableau de synthèse mis à jour.

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :