Tempest l’énorme papillon de Telink (part 2 essais en vol)

Essais en vol

L’appareil est réglé aux débattements max, centrage selon notice.  le Dual rate reprend les réglages d’origine.

Je n’ai testé que la version motoplaneur mais au vu de la très faible différence de masse des versions planeur pur ou moteur, le comportement ne doit pas être très différent. L’encombrement est important, une grosse bête cette tempest !

Decollage

Moteur propulsif , le lancer main se fait moteur arrêté (pour éviter de se blesser la main pour les premiers vols), l’aile plane sur 20m et laisse le temps de mettre les gaz. Autre technique, on peut aussi la lancer, moteur mi-gaz, comme un freesbee : la main gauche tient la radio, la droite tient l’aile par le BA au niveau du servo de l’aile droite et par un mouvement circulaire on jette l’oiseau ! c’est pas un f3k, mais face au vent cela décolle ainsi paisiblement avec un peu d’expérience et c’est sans risque, merci l’epp.La motorisation est très suffisante, la pente est de 45° avec 20A en 3s soit 200w environ. Avec 28A (selon le courant débité par votre accu et votre helice), on peut estimer la pente de montée à 60°. Attention au couple cabreur, malgré les 3% de piqueur a la construction j’ai du rajouter un mixage gaz profondeur de 5%. N’hesitez pas à prévoir un reglage mecanique ce piqueur. 5° n’est pas inutile selon la motorisation utilisée.Le decrochage face au vent se fait presque à plat, quand il se produit involontairement  un coup de gaz, on souffle les gouvernes et cela repart.

Coté figures

Euh .. au vu de la flexibilité de l’aile en statique, le diamètre des clés de 6mm, j’avais quelques doutes. Pas de soucis, elle passe les boucles carrées de 10m de coté, c’est souple mais cela ne rompt pas. On enchaîne les boucles de 10m de diamètre sans problème avec une gestion des gaz souple (en clair, on coupe a la descente et on reaccelere pour la grimpette). Pour les tonneaux, c’est un complet 360 en 50m. La boucle inverse fait 50m de diamètre malgré les débattements doubles de ceux conseillés. L’aile fléchit un peu mais rien d’alarmant.La vitesse de vol varie de 10 à 70kmh. Pour le maintient du vol horizontal, 30w suffisent ! c’est un motoplaneur pas un avion.Le vol dos est facile, le manche de profondeur a mi-course pour la correction.

Quelles qualités voilieres ?

Au vu de la charge alaire ridicule, elle réagit a la moindre ascendance en vol a plat. Par contre la mise en spirale est facile mais spiraler et centrer la pompe est difficile, le taux de chute augmente considérablement en roulis. Elle chute beaucoup en virage serré. Donc on reste à plat, on ralentit pour rester dans la pompe le plus longtemps possible. En vdp, la dynamique résoudra le problème..

Cette grande aile légère est aussi maniable que sa petite soeur la toro 900, mais tout en douceur, elle tourne sur place. On peut évoluer sur un demi terrain de foot.

Attention aux survitesses, les ailerons fluttent près de l’emplanture, ainsi que la partie centrale de l’aile qui se met en vibration. Cela peut impressionner, mais il suffit de tirer sur le manche et cela s’arrête immédiatement sans aucune conséquence. L’epp et le styrodur malgré le carbone ou l’adhésif armé c’est quand même souple et les efforts peuvent être très importants en raison des surfaces mises en jeu.

L’autonomie en 3S 2200mah est de 30 minutes minimum en alternant montées rapides et phases de plané.

C’est un gros camion spectaculaire par petit temps. Elle apprécie peu les rafales et turbulences, toujours la charge alaire…

Et l’atterrissage ?

C’est une formalité, attention à l’effet de sol, elle allonge, la Tempest. l’atterrissage dans la main est possible et cela devient vite un jeu.

Quelques remarques en passant

C’est un modèle que j’ai monté pour un ami qui a un peu de mal avec la vision de loin… J’ai réalisé une deco fluo pas du meilleur goût (désolé Jack j’ai vendu la mèche) mais fonctionnelle.. Sauf que la transparence de l’epp fait que la deco extrados se mélange à celle de l’intrados. On arrive a distinguer les longerons carbone de la structure par transparence.

La Tempest est un planeur que j’ai choisi de motoriser, elle est moins rigide que la toro, une motorisation musclée de toro (250W) convient pour motoriser la Tempest qui à 3 fois plus de surface ! Plus c’est gâcher et surtout sera inutilisable sans même évoquer les risques de flutter.

Avec cette motorisation de 250w (a laquelle je ne croyais pas au départ) on est au max de ce que peut supporter la structure du kit.

Dernière minute :

J’ai inversé le fuselage pour rendre la Tempest tractive, cela protégera moins la motorisation (je suis sponsorisé par un vendeur d’helices) mais cela facilite le décollage pour les maladroits et surtout, cela améliore l’efficacité des gouvernes a basse vitesse, les gouvernes sont ainsi soufflées dans toutes les phases de vol. J’ai simplement retourné le fuselage et repercé les 2 trous des clés pour éviter de modifier le centrage. On peut aussi au gré des humeurs passer du tractif au propulsif en quelques secondes. Pensez bien sur a inverser l’hélice et 2 fils du contrôleur.

Autre modif, attention au collage des dérives en coroplast, cette matière « grasse » a du mal à adhérer, il faut la rayer au papier de verre gros et la coller à l’ epoxy 5min. Ou mieux les rendre démontable pour faciliter le transport, mais laissez tomber la colle fusible pour cet assemblage.

en tractif, la tempest est plus maniable aux basses vitesses

Synthèse

Points +

  • originalité du modèle
  • pièces epp et styrodur découpées avec précision
  • prix raisonnable et originalité du kit
  • masse ridicule et charge alaire en conséquence
  • solidité, durabilité (epp)
  • Aile démontable transport possible !
  • Maniabilité
  • polyvalence plaine, pente, ville !
  • facilité de pilotage par temps calme
  • voltige simple facile
  • spectaculaire

Points –

  • Plage de vitesse restreinte, pilotage cool conseillé.. vol par petit temps dans un premier temps
  • fourreaux de clé fournis inutilisables
  • manque des morceaux d’epp pour les caches longerons et clés
  • rigidité structure  si vol rapide (>50-70kmh)
  • renforcer les tringleries (doublage tube carbone)

Conclusion

un modèle original par sa taille mais aussi sa maniabilité. Elle ne passera pas inaperçue sur le terrain mais sera aussi facilement transportable que sa petite soeur. Elle nécessite 10 ou 15 h de travail mais elle le vaut bien. Elle est facile, économique, spectaculaire mais doit se contenter de petit temps. Elle aime pas les rafales comme les turbulences fortes mais supportera un vent de 20 ou 30kmh laminaire. Peu d’inertie et cela peut piéger, exemple : par vent fort de dos elle semble portée par le vent mais sa vitesse relative est faible et donc ses gouvernes tres molles voire inefficaces, c’est piegeux, cela ressemble a une grosse planche qui flotte, la solution .. GAZ  !! (histoire de souffler les énormes gouvernes) et cela repart. Donc au début réservez-là au petit temps ou elle détectera la moindre ascendance. Ensuite vous pourrez jouer avec ses caracteristiques particulieres.

Vous avez deja vu un papillon dans les rafales vous ?

Bons vols

MD

Tous droits reservés, textes et photos, duplication interdite sans autorisation écrite de l’auteur ©
07/2011

Rappel de la méthode de Test MD :

La part 1 du test porte sur la construction du modèle en suivant scrupuleusement les indications du fabricant. Si je remarque une aberration dans l’assemblage ou un une erreur manifeste, j’effectue les modifs indispensables qui vous sont alors signifiées dans l’article.

La part 2 porte sur les premiers essais en vol, sur l’eau, les rigolos diront sous l’eau ou sous terre… dans les conditions météo du moment. je publierai un tableau de synthèse point positifs, points négatifs à l’issue des premiers vols et des premières impressions.

La part 3 est rédigée bien plus tard quand le modèle a évolué dans différentes conditions météo, est passé dans plusieurs mains et a volé une vingtaine d’heures. On vous fera remonter notre expérience terrain. J’en profiterai pour vous faire part de toutes les modifications visant à fiabiliser -si besoin était- le modèle.  Cette dernière partie  présentera un tableau de synthèse mis à jour.

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :