essai Tucan Multiplex (partie 1 construction 03/2013)

DSCF9320mod

intro

Dernier né de la gamme avion multiplex, le Tucan est un modèle inspiré de l’Embraer Tucano. L’apparence est superbe, MilleniumRc m’a confié une des premières boites pour concevoir un combo qui aurait autant de succès (jamais démenti) que le Funcub Millenium…  Multiplex propose 2 motorisations, Tuning et Tuning S , 2 moteurs, hélices et accus différents 3s et 5s. Le combo millenium simplifiera votre choix, une seule motorisation, une seule hélice, mais 2 accus possibles, 3S ou 4s pour une puissance de 350W à 700W mesurés  selon votre niveau de pilotage et donc des perf identiques aux kits tuning MPX . merci qui ?

Au boulot..

 In the box

DSCF9300De la mousse « elapor », du contreplaqué de bouleau 5mm, des longerons tubulaires en vrai carbone, des pieces plastiques,une bulle imposante et son bacquet mousse, deux grandes planches d’autocollants, des sachets d’accessoires comprenant tout l’accastillage, + un train tricycle, une notice papier en francais et un formulaire de reclamation…

C’est un vrai kit pas un artf, il y a pas mal de travail d’assemblage et il faudra compter 10h de montage. L’alliance du CTP et de la mousse est astucieux, les superbes formes du Tucan sont reproduites en mousse, la rigidité assurée par le CTP. La mousse par contre peut avoir des ajustages un peu imprécis (pied de dérive, pièce centrale de l’aile) mais difficile avec ce matériau d’avoir la qualité dimensionnelles du composite.

C’est un kit très complet, exceptionnel dans la réalisation, je me répète, mais on est a des années lumières des mousses chinoises (guan li , fms etc) La conception est bien due a des modélistes qualifiés qui ont testé leur produit avant de le mettre en vente ! La conception a bien évolué dans le bon sens depuis l’easy glider l’ancêtre qui possédait des solutions techniques déconcertantes (servo dans le nez, tringleries a l’extérieur).

Ici on est au gout du jour : servos dr et pf dans la dérive pour des commandes directes par exemple.

Combo Millenium,  j’ai choisi après essais,  1 moteur capable d’encaisser 750w en continu, 1 hélice fibre de verre 12×6, 4 servos 15g PowerHD, 4 rallonges de 300 mm, 1 servo 10gr métal PowerHD pour la roue avant directrice, 1 ESC himodel de très grande qualité (je l’utilise sur des modèles qui valent 5 fois le Tucan millenium) avec un vrai SBec 5A, 1 accu 3s 4000 ou 4S 3000 20c mini pour la version « course ».

Pour le montage

Outillage nécessaire :  cutter a lame neuve, cyano très fluide (5 centistokes) et médium (voir magasin Millenium), accélérateur BSI, Uhu Por, peinture en bombe glycero (Lidl) ou Multiplex, un pistolet a colle fusible et secret de fabrication,  du bicarbonate de soude pour combler les joints de cyano et accélérer la prise !

Attention, si vous utilisez une colle Cyamoacrylate quelconque, testez là sur l’elapor du Tucan, attendez qu’elle sèche complètement. Certaines attaquent la mousse idem pour la peinture.

Multiplex fournit les clés Allen, pas mal, c’est comme Ikea !.

Prévoyez de la place pour l’assemblage, une couverture ou serviette pour poser les pièces mousses qu’il serait dommage de « marquer » lors du montage.

Pour faire efficace,  je vais vous commenter  la notice  Multiplex  (pages 22/41) paragraphe par paragraphe  et apporter des précisions si besoin.

Vous avez donc maintenant dans l’atelier le combo Millenium composé d’un kit Tucan ref 21 4284 et de l’électronique millenium. on y va..

un exemple d'utilisation du bicarbonate de soude, on peut combler les interctices mousse bois

un exemple d’utilisation du bicarbonate de soude, on peut combler les interstices mousse bois

Construction

Les commentaires et modifications ci-dessous ont ete redigés apres les premiers vols effectués

paragraphe 1 page 26

Première chose a faire, même si on le fait jamais, repérer tous les composants des sachets, utile car lors de l’assemblage il m’a manqué des vis en quantité ! Rien de plus énervant que de s’arrêter pour cause d’absence de pièces. Aidez vous des dessins 03, 04 de la page 31.  Je vais donc tester le formulaire de réclamation qu’il faut renvoyer en Allemagne…

Numérotez au crayon a papier les pièces en bois, aidez vous de la page 30

paragraphe 2/3 page 26

L’assemblage du cadre bois est serré, on peut être amené a poncer quelques « languettes » pour aider a leur insertion. Vous pouvez utiliser un maillet délicatement. Tout cela pourrait être collé a l’aide de colle a blanche a bois, mais les jeux sont très faibles, et seule la cyano fluide pourrait s’y insérer.

Dans mon cas les pièces 29 et 30 n’étaient pas bien percées, les alésage ne correspondaient pas exactement.

DSCF9304

paragraphe 4 page 26

Pour sécuriser les vis des colonnettes on peut également utiliser la colle cyano fluide en lieu et place du frein filet

le squelette en cours de montage, assemblage a soigner avant infiltration de cyano fluide

le squelette en cours de montage, assemblage a soigner avant infiltration de cyano fluide

paragraphe 5 page 26

Encastrement de la structure bois dans la mousse… A VERIFIER ATTENTIVEMENT, assurez vous que tout va bien au fond des rainures sans déformer le flanc du fuselage, prenez votre temps !

Collage des flancs, assurez vous avant collage, que l les flanc joignent bien, sans jour et sans contrainte. C’est la partie la plus difficile de l’assemblage de ce kit. La encore, prenez votre temps.

paragraphe 6/7/8 page 26 et 9 page 27

Guignol de gouverne de direction, montez la pièce 40 dans le 2eme trou en partant de la base du guignol, cela permet ainsi d’avoir suffisamment de débattement a la dérive pour les renversements par exemple, pour la profondeur, le 3eme trou est ok.

Aie, Multiplex n’a toujours pas renoncé a ces joncs en fibre (mauvais souvenir du blizzard). Posé d’un seul coté du stab, on se demande a quoi il sert…un plat carbone c’est trop cher ?

paragraphe 10 page 27

sécurisez les rallonges avec du ruban adhésif fin type emballage (marron) par exemple

utilisez le palonnier en x petit modèle, coupez les 3 branches inutiles.

insérez le servo de dérive puis en forcant un peu le servo de profondeur, la mousse absorbe bien la déformation.

collez les servos a la colle chaude.

paragraphe 11 page 27

attention au sens de l’écrou a griffe, aidez vous de la figure 31, l’écrou est fixé par le dessous.

paragraphe 12/13/14 page 27

poncez, arrondissez les 2 extrémités des pièces 31. Elles font office de teton de centrage de l’aile dans le fuselage. La découpe laser offre peu de jeu et rend l’insertion de l’aile difficile.

extremités a arrondir

extrémités a arrondir

assembage , la aussi, a soigner, verifiez bien que le squelette bois s'insere bien sans deformer la mousse

assemblage , la aussi, a soigner, vérifiez bien que le squelette bois s’insère bien sans déformer la mousse

paragraphe 15 page 27

Comme on utilise les petits palonniers en x des servos 1160, pour augmenter les débattements des ailerons, positionnez les pièces n°40 au 2 eme trou du guignol en partant de la base et non au 3eme comme indiqué sur les figures.

paragraphe 16/17 page 27

sécurisez les rallonges avec une goutte de cyano

creusez la mousse de l’aile pour insérer la prise de rallonge

creusez également sur 8mm de profondeur la rainure d’origine du câble servo, pourquoi 8mm ? simplement pour prévoir l’installation du futur câble du train rentrant électrique que nous monterons bientôt !, donc enfoncez au plus loin le câble du servo d’aileron et laissez la place pour le futur train. Ou mieux, posez des a présent un câble 3 fils. La pose des autocollants conformément au photos de la boite cachera les câbles servo et train.

a creuser pour la future installation du train rentran electrique

a creuser pour la future installation du train rentrant électrique

paragraphe 18/19 page 28

Percez les plaques plastiques support de train n°62. Ne vous compliquez pas la vie, percez seulement une plaque (n’importe laquelle) a l’emplacement L et l’autre plaque à l’emplacement R .

Montage du train avant, le palonnier ne doit pas être parallèle a l’axe de roue sous peine de manquer de débattement au taxiage. 30° est préférable.

Le tucan possède un servo métal dédié a la roue avant, il peut être commandé par une voie libre de votre récepteur qui sera mixée avec la dérive sur votre émetteur. Autre solution, un câble en Y sur la voie de la dérive, mais attention au sens. Si vous n’avez pas de chance, il sera inversé, solution, on démonte le servo et on inverse les 2 fils moteur et les les 2 fils d’extrémité du potentiomètre.

Utilisez le palonnier simple, agrandissez le trou a 2,5mm à environ 1cm de l’axe de rotation du palonnier . il reste pas beaucoup de matière , mais cela tient. Vérifiez bien que la rotation du servo n’entraine pas de blocage.

paragraphe 20 page 28

Peignez le baquet mousse du cockpit, attention a la peinture utilisée, vérifiez son innocuité. J’utilise de la glycero en bombe (lid) qui a pour avantage de se « tendre » très bien et un cout imbattable. Mais attention, prévoyez de protéger tous les endroits ou vous collerez les autocollants qui sont transparents. Ne faite pas mon erreur de peindre en noir et de coller ensuite les sticker.. , on n’e les distingue plus derrière la bulle fumée.

Découpez précisément la bulle au ras de la mousse du baquet, prenez votre temps. pour le collage de la verrière, j’utilise pas de cyano qui blanchit le plastique mais de la colle UhU por posée par point tous les 5 cm, très adhérente sur les 2 surfaces, pensez néanmoins a rayer au papier de verre au préalable les bord de la bulle. Si vous vous débrouillez bien, pas besoin de bandes d’adhésif sur le pourtour de la bulle.

La fixation par aimant est problématique, la bulle c’est déboîtée au 2eme vol… théoriquement l’aimant est assez puissant mais il faut une surface d’appui parfaite sans entrefer… c’est pas facile a réaliser même avec la méthode proposée par multiplex.

Et au fait , et le pilote ?? dommage que Multiplex ne le fournisse pas dans le kit, c’est une option… alors j’ai installé snoopy

heu les lunettes c'est pour la frime ?

heu les lunettes c’est pour la frime ?

paragraphe 21 page 28

Ne vous prenez pas la tête sur le sens de rotation du servo, l’esc fourni dans le combo permet par programmation d’inverser le sens.

paragraphe 22 page 29

Percez l’hélice à 6mm avec une perceuse a colonne, le support de cône en plastique mérite une rondelle acier sous l’écrou alu de fixation de la pince. Cette rondelle ne doit pas excéder 17mm en diamètre. L’hélice fournie ne nécessite pas d’équilibrage. enlevez 2 à 3mm sur le cône par ponçage ou découpe au cutter pour qu’il puisse s’emboiter complètement . J’avais des doutes sur le cône mousse et sa fixation par emboitement sans collage. Et bien il tient même à 15000trmn-1 ! . Néanmoins si on l’enlève trop souvent, la mousse se relâche et il risque de s’échapper. par sécurité j’ai posé 2 points de colle UhU por.

paragraphe 23/24/25 page 29

le récepteur est fixé par velcro au maximum arrière.

La bande velcro fournie pour la fixation de l’accu n’est pas suffisante, vous devez en ajouter une autre a l’arrière de la cabine.

La pose des autocollants prendra un peu de tempos, attention , difficile a décoller sans casse si la pose n’est pas réussie au premier coup. Pensez a boucher l’ouverture prévue pour le train avant. En décollant sur piste mouillée, l’au est projetée par la roue avant dans le fuselage, pil poil sur le contrôleur…

DSCF9358

j'ai modifié la déco d'origine que je trouvais trop imposante en recoupant la planche autocollante fournie

j’ai modifié la déco d’origine que je trouvais trop imposante en recoupant la planche autocollante fournie

Réglages atelier

paragraphe 26 page 29, centrage

L’accu de 330/350 grammes (3s 4000 ou 4s 3000) fourni dans le combo nécessite la pose d’une cale de 50mm dans le berceau, devant l’accu. J’utilise du polystyrène que je découpe aux dimensions du berceau bois et que je colle en place. Que l’accu fasse 260gr (3s2500)  ou 350, cela influence très peu le centrage et les qualités de vol. Le centrage est situé à 90mm du ba soit juste derrière les 2 longerons carbone de l’aile.

débattements : j’ai repris les débattements de la notice que j’ai affecté a la position mini dual rate. Pour la position maxi (j’apprécie les forts débattements pour une maniabilité extreme), je suis passé au maximum possible de mes servos et des charnières soit :

ailerons = +/-15mm (reglage origine mpx) expo 30%  devient (position débattements max dual rate) : +/-25mm

profondeur = +/-12mm (reglage origine mpx) expo 30% devient (position debattements max dual rate) :  +/- 15mm

derive= 20/20mm expo 20%

mesuré au droit du guignol. Il vous appartient d’adapter ces valeurs a votre pilotage. En vol dos, la correction est significative, donc prévoyez de la marge.

un outil simple mais precis avec reglage du zero...

un outil simple mais précis avec réglage du zéro…

masses :

fuselage  complet  sans accu : 902gr

aile : 501gr

accu : de 280gr à 360gr

total prêt a voler : de 1683 à 1763 gr., donc totalement conforme aux chiffres annoncés par MPX.

Mesures électriques :

les mesures sont effectuées avec un accu neuf et chargé avec tous les équipements du combo millenium. La conso comme la puissance mesurée au sol seront un peu inférieures en vol (5 à 10%) :

hélice 12×6 fibre origine esc 45A continu, 55 max, moteur diamètre 36 long 50, pmax admissible 10 secondes : 950w

lipo 3s 4000 : input 370W, I = 33A traction 1700gr, on voit ici que la traction est inferieure à la masse, mais le courant est inferieur à 10C gage d’une bonne durée de vie de l’accu

lipo4s 3000 : input 710w, I = 49AA traction 2700gr, ici cela devient plus extreme, vertical unlimited..

Option, helice 11×8,5 E si vous souhaitez plus de vitesse :

lipo 3s 4000 : I = 35A traction 1600gr

lipo4s 3000 :  I = 52A traction 2400gr

l'arme absolue, indispensable

l’arme absolue, indispensable pour éviter des odeurs désagréables tres caractéristiques

Synthèse Tucan combo Millenium (part 1)

Voila c’est fini pour la part 1, le Tucan a déjà quelques heures de vol, nous avons validé nos choix techniques, les performances et la fiabilité. Reste a faire des essais d’hélice pour optimiser la vitesse de pointe en version « course » les helices sont en commande . Mais des a présent les performances sont là : en 3S, il grimpe à + de 60° sans faiblir plein pot mais le vol peut se dérouler gentiment à 1/3 ou mi gaz. La version 4S apporte un taux de montée impressionnant et des performances en voltige verticale sans limite, seule la résistance de la cellule pourrait être un frein.

La suite dans un prochain article ou je détaillerais le vol en 3 et 4S.

Points +

  • Conception Européenne serieuse
  • composants de très grande qualité
  • Boite complète, accessoires, quincaillerie de qualité (quand ils sont tous là …)
  • Look superbe tant au sol qu’en vol
  • accessibilité aux equipements ideale
  • prix raisonnable
  • pre-installation train rentrant  (vivement que je l’installe)
  • notice en Francais complete et bien faite
  • et bien sur des qualités de vol tres agreables (a suivre…)

Points –

car il en faut bien.. mais ils sont mineurs

  • manque des pièces (vis) dans mon exemplaire (1)
  • malgré un emballage sérieux, (papier bulle) la partie centrale était abimée, un accroc dans la mousse.
  • quelques perçages a revoir

 (1) j’ai commandé les manquants avec le formulaire papier fourni dans le kit, 4 jours apres, c’etait arrivé d’allemagne, bravo

A suivre et en attendant, une toute petite video :

http://www.dailymotion.com/video/xy6k13_tucan-multiplex-combo-millenium-evolution_sport

bons vols

MD

mise à jour 10/03/2013

Snoopy a un copilote....

Snoopy a un copilote….

DSCF9352

DSCF9330mod

Tous droits réservés, textes et photos, duplication interdite sans autorisation écrite de l’auteur.

No commercial use or publication (e.g. on other www or ftp sites, print media) without the written consent from the author.

Sources : Snoopy (charles Schulz) 

Rappel de la méthode de Test MD :

La part 1 du test porte sur la construction du modèle en suivant scrupuleusement les indications du fabricant. Si je remarque une aberration dans l’assemblage ou un une erreur manifeste, j’effectue les modifs indispensables qui vous sont alors signifiées dans l’article.

La part 2 porte sur les premiers essais en vol, sur l’eau, les rigolos diront sous l’eau ou sous terre… dans les conditions météo du moment. je publierai un tableau de synthèse point positifs, points négatifs à l’issue des premiers vols et des premières impressions.

La part 3 est rédigée bien plus tard quand le modèle a évolué dans différentes conditions météo, est passé dans plusieurs mains et a volé une vingtaine d’heures. On vous fera remonter notre expérience terrain. J’en profiterai pour vous faire part de toutes les modifications visant à fiabiliser -si besoin était- le modèle.  Cette dernière partie  présentera un tableau de synthèse mis à jour.

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :